Sortir l'Afrique de la servitude monétaire. A qui profite le franc CFA ?, Kako Nubukpo, Martial Ze Belinga, Bruno Tinel et Demba Moussa Dembele (sous la direction de)

Le franc CFA, créé en 1945 comme « franc des colonies françaises d’Afrique » est aujourd’hui arrimé à l’euro. Il est en cours dans quinze États africains. Si la monnaie est un attribut de souveraineté, les économies de ces pays demeurent sous la coupe d’une double tutelle : française et européenne.

Les économistes qui ont collaboré à cet ouvrage, spécialistes des questions monétaires et de l’Afrique, montrent que les peuples concernés souffrent d’une monnaie trop forte, déconnectée des réalités locales. Ils expliquent les fonctions économique et politique de la monnaie, l’histoire du franc CFA et de ses mécanismes.

On ne peut concevoir un avenir pour ces pays sans connaître et critiquer les effets de cette monnaie, sans ouvrir des débats en Afrique et en Europe, en France particulièrement, pour mettre fin à cette servitude, en argumentant contre les tenants du statu quo, en ouvrant des alternatives crédibles à cette monnaie de domination.

 

Table des matières

Les auteurs
Avant-propos, par Michel Maso, directeur de la fondation Gabriel-Péri
Introduction, par Demba Moussa Dembele, Kako Nubukpo et Martial Ze Belinga
Chapitre premier. De quoi la monnaie est-elle le nom ?, par Massimo Amato
Chapitre 2. Des rapports entre monnaie et souveraineté : une analyse socio-historique, par Jérôme Maucourant
Chapitre 3. La genèse du franc CFA, par Nadim Michel Kalife
Chapitre 4. Le fonctionnement et le rôle des comptes d’opérations entre la France et les pays africains, par Bruno Tinel
Chapitre 5. Le franc CFA et le financement de l’émergence en zone franc, par Kako Nubukpo
Chapitre 6. De la nécessité de la souveraineté monétaire dans les pays africains de la zone franc, par Demba Moussa Dembele
Chapitre 7. Émerger avec le franc CFA ou émerger du franc CFA ?, par Ndongo Samba Sylla
Chapitre 8. Institutions francs CFA : colonialités, incohérences, accumulations prédatrices, par Martial Ze Belinga
Chapitre 9. Europe-Afrique : des sociétés bien différentes, un même besoin de s’émanciper du capitalisme mondialisé, par Denis Durand et Hédi Sraieb
Conclusion, par Bruno Tinel

 

Kako Nubukpo, Martial Ze Belinga, Bruno Tinel et Demba Moussa Dembele (sous la direction de), Sortir l'Afrique de la servitude monétaire. À qui profite le franc CFA ?, 248 p., 15 €, ISBN : 978-2-84303-280-6, avec le soutien de la Fondation Gabriel Péri.

La Dispute, 21 rue Mélingue 75019 Paris – Téléphone 09 52 69 20 16 - la.dispute@free.fr 

En vente sur le site : www.atheles.org/ladispute

 

Dans les medias :

"Franc CFA : des économistes dénoncent « la servitude monétaire »", Jeune Afrique, le 28.09.2016.

"Le franc CFA taxé d'être un carcan", par Vittorio De Filippis, Libération, le 09.10.2016.

"De quoi le franc CFA est-il le nom ?", par Kako Nubukpo, Jeune Afrique, le 21.10.2016.

"Le CFA, une monnaie forte pour des économies faibles", par Bruno Tinel, Jeune Afrique, le 26.10.2016.

"Sortir l'Afrique de la servitude monétaire", Kako Nubukpo invité de l'émission de Nicolas Demorand, Un jour dans le monde, France Inter, le 1.11.2016.

 

Compte-rendu de lecture :

Elieth Eyebiyi, « Kako Nubukpo, Martial Ze Belinga, Bruno Tinel, Demba Moussa Dembélé (dir.), Sortir l’Afrique de la servitude monétaire. À qui profite le franc CFA ? », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2017, mis en ligne le 13 février 2017, consulté le 21 février 2017. URL : http://lectures.revues.org/22322

 

 

 

Commander sur

La Dispute

Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr