Point de vue – La politique, les idées par Michel Maso, 1er février 2005

Pistes pour la réflexion et l'action

Pour désigner les fondations politiques - beaucoup plus nombreuses en Grande Bretagne, aux Etats-Unis, en Allemagne qu’en France, - les Anglo-saxons emploient l’expression « Think tanks », que nous traduisons par « boîtes à idées ».

Nous ne proposons pas de nous approprier cette terminologie. Elle recouvre, dans les pays concernés, une réalité déjà ancienne et, surtout, très particulière. En vérité ces fondations sont souvent des groupes de pression intervenant directement dans le champ politique, à côté ou « par dessus » les partis politiques. Ce n’est pas notre ambition.

En revanche, nous voulons essayer de travailler, avec la Fondation Gabriel Péri, à l’indispensable échange d’idées, à la confrontation pluraliste qu’exige le débat politique. Nous voulons ainsi contribuer à la production d’idées neuves, à l’ouverture de pistes de réflexion et d’action pour l’avenir.

Au fond, loin des contingences imposées par « le quotidien » auxquelles sont confrontés tous les partis politiques, les fondations ont le bon profil pour investir pleinement, et en toute indépendance, les domaines de l’étude, de la recherche, de la confrontation des idées et des pistes pour l’avenir... avec la volonté de s’ouvrir à un maximum de points de vue. Elles pourront encourager ces réflexions, - elles sont nombreuses, mais souvent confidentielles, parfois ignorées - conduites tout aussi bien par des universitaires que par des personnalités ou des organisations de ce que l’on nomme le « mouvement social », en France, en Europe et dans le monde.

La Fondation Gabriel Péri est, selon les termes de sa reconnaissance d’utilité publique, une « fondation à vocation politique ». C’est donc bien de politique qu’elle se préoccupe, mais dans l’esprit évoqué précédemment : afin d’élargir les espaces proposés à la connaissance théorique et à celle des expérience concrètes menées, en France et ailleurs, sur le terrain strictement politique. Le choix que nous faisons de nos invités au premier colloque de la Fondation atteste de cette volonté, de même que nos premières rencontres, avec Pascal Boniface, Jean Lojkine et Edith Heurgon.

Et nous avons la conviction qu’il est bien besoin de s’engager dans cette voie. Il est indispensable que la sensibilité communiste ne soit pas absente de ce nouveau territoire quand toutes les autres grandes familles politiques nous y ont précédés.

C’est la raison pour laquelle le Parti communiste a décidé, à son tour, de créer une fondation, naturellement en proximité politique avec lui et, en même temps, indépendante de lui dans ses choix et dans sa gestion.

La loi dispose qu’il doit en être ainsi, rigoureusement. Mais au-delà de la loi, il faut que tel soit bien le cas pour des raisons de crédibilité, d’efficacité si nous voulons atteindre les objectifs que nous nous fixons.

Michel Maso Directeur de la Fondation Gabriel Péri

 
Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr