Naissance de la Chine moderne.

de Quynh Delaunay

Où va la Chine ? Pour les uns, elle est en train de s’orienter vers une économie de plus en plus intégrée à la mondialisation capitaliste. Pour les autres, l’Empire du Milieu reste maître de son développement grâce à un puissant parti-État qui sait allier loi du marché et régulation étatique. Comment expliquer ce succès qui, après trente ans de réformes, l’a hissé au deuxième rang des grandes puissances de la planète ? Ce pays peut-il poursuivre dans la même voie sans des réformes qui dépassent le seul domaine économique ? Pour répondre à ces questions, l’observation des taux de croissance, des niveaux des réserves monétaires et du pouvoir d’achat ne suffit pas.
L’évolution de la Chine ne peut se comprendre qu’en cernant les singularités de cette civilisation qui, depuis plusieurs millénaires, a pris une voie différente de celle de l’Occident. C’est à un passionnant travail de synthèse des connaissances sur l’histoire et la pensée chinoises que se livre ici Quynh Delaunay, en l’enrichissant d’une enquête sociologique effectuée sur place.
Ce livre démontre que, tout au long de sa longue histoire, la Chine fut confrontée à trois pressions : la démographie, les catastrophes naturelles, les menaces étrangères. Pour y répondre, les différentes dynasties au pouvoir s’appuyèrent sur un État tutélaire fort, une idéologie du travail, de l’ordre social et de la discipline, une primauté du collectif sur l’individu, le tout cimenté par une idéologie, le confucianisme, religion sans transcendance, organisée autour du culte des ancêtres, des rites et de la hiérarchie sociale. Ces caractéristiques ont été un atout pour mener à bien la phase de modernisation accélérée des trente dernières années. Mais des limites apparaissent : plus la Chine naît à la modernité, plus une grande autonomie de la société apparaît nécessaire, de même qu’une plus grande reconnaissance de l’individu comme acteur de son destin et de celui de son pays.
L’Empire du Milieu saura-t-il négocier ce tournant ?

Quynh Delaunay est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris et docteur en sciences de l’éducation. Sociologue du travail et de l’emploi, chercheur honoraire au CNRS, elle est membre de la Fondation Gabriel Péri. Son ouvrage sur la Chine est le fruit de plusieurs années de recherches sur ce pays, son histoire et sa sociologie. Dans ce cadre, elle y a effectué plusieurs séjours.
Quynh Delaunay a publié plusieurs ouvrages parmi lesquels Histoire de la machine à laver. Un objet technique dans la société française (Presses universitaires de Rennes,
1994), Société industrielle et travail domestique. L’électroménager en France. XIXe-XXe siècle (L’Harmattan, 2003) et, en collaboration avec Jean-Claude Delaunay, Lire le capitalisme contemporain. Essai sur la société du XXIe siècle (Le Temps des cerises, 2007).

En vente sur le site de l'éditeur.

ISBN 978-2-7082-4267-8, 397 pages, 28 €. Publié par les Éditions de l’Atelier, avril 2014.


Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr