Les transformations de la structure sociale contemporaine. L’exemple de la France.

Quels enseignements tirer des inflexions sociales majeures et de l’expérience des acteurs ?

Nos sociétés contemporaines subissent des mutations considérables. Mondialisation, financiarisation, nouvelles technologies et intelligence artificielle, limites environnementales désormais atteintes, mouvements migratoires, nouveaux questionnements sur le genre et le sexe…. Elles sont certes de natures très diverses, mais pourtant convergent pour venir bouleverser les ressorts jusque-là usuels de l’économie, les institutions politiques et sociales qui nous encadrent, comme les systèmes de valeurs auxquels nous étions accoutumés et qui nous structuraient.

Elles viennent en somme mettre à bas un monde qui peut ainsi apparaître ancien, sans pour autant dessiner clairement l’avenir et surtout pas un avenir qui puisse apparaître souhaitable.

La Fondation Gabriel Péri a voulu prendre le temps d’une réflexion approfondie sur ces transformations. Sur leur contenu objectif, - en faisant un point de la recherche sur ces sujets -, mais aussi subjectif, en questionnant le sens qu’en donnent les acteurs concernés à travers leur expérience.

Par cela, il s’agit de contribuer à l’expression d’un projet progressiste pour notre temps.

La Fondation Gabriel Péri a ainsi choisi d’organiser un cycle de séminaires sur les deux prochaines années. Il est prévu que ce cycle débouche alors sur un colloque.

L’année à venir, de septembre 2018 à juin 2019, verra l’organisation de six séminaires thématiques :

  1. Les transformations des métiers et de l’emploi (septembre 2018)
  2. Mondialisation et clivages de classes (novembre 2018)
  3. Les difficultés de mobilisation syndicales au niveau européen (janvier 2019)
  4. La robotisation et l’intelligence artificielle (mars 2019)
  5. Les mouvements migratoires contemporains (mai 2019)
  6. Développement de la scolarisation et accès à l’emploi (juin 2019)

Les séances auront lieu à 18h30, à la salle de réunion de la Fondation (22ème étage)

La première séance:

Les transformations des métiers et de l’emploi

25 septembre 2018, à 18h30

Avec Jacques Rigaudiat, économiste, Conseiller-maître honoraire à la Cour des comptes.

Discutant: Daniel Gaxie, professeur de science politique, université de Paris I-Sorbonne.

La soirée sera animée par Alain Obadia, président de la Fondation.

Présentation:

Les décennies passées ont connu une profonde transformation des emplois et des métiers.

C’est d’abord vrai de leur nature. A la Libération, la France était encore un pays fortement agricole et rural ; elle ne l’est plus désormais. De son côté, l’emploi industriel dont le développement a caractérisé les Trente Glorieuses, n’a cessé de continument se réduire depuis le premier choc pétrolier.  L’emploi est ainsi aujourd’hui pour les ¾ un emploi tertiaire. C’est ce contenu qu’il s’agira d’interroger, comme la diversité des tertiaires.

C’est ensuite vrai de leur « qualité » : avec le chômage de masse, l’emploi précaire (CDD, intérim, temps partiel) s’est fortement accru depuis le début des années quatre-vingt. Depuis quelques années, à cette précarité salariale, s’est ajoutée celle due aux emplois d’indépendants non-qualifiés, qui sont en pleine et forte progression. Même si le salariat demeure très massivement prédominant, ceci ne va pas sans poser question sur son avenir.

Enfin, la transformation des métiers, doit aussi être examinée. Tout à la fois collatérale à celle des emplois, mais aussi tributaire de nouvelles relations de travail, - dont les technologies de l’information sont un facteur essentiel - , elles mettent en question les identités professionnelles. Par là-même, elles viennent bousculer des inscriptions sociales jusqu’alors bien établies.

C’est de tout cela dont il s’agira de débattre lors de la séance du 25 septembre prochain.

Entrée libre sous réserve des places disponibles.
Inscription par mail (précisant l’objet et la date du séminaire) : inscription@gabrielperi.fr

Contact : Tania Remond tania@gabrielperi.fr 01 41 83 88 47

 

 


Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr