Les transformations de la structure sociale contemporaine. L’exemple de la France.

Quels enseignements tirer des inflexions sociales majeures et de l’expérience des acteurs ?

Troisième séance "Les mobilisations syndicales et l’Europe", avec Sophie Béroud et Joël Decaillon, aura lieu le mercredi 30 janvier 2019 à 18h00, à la Fondation.

La troisième séance:

Les mobilisations syndicales et l’Europe

Mercredi 30 janvier 2019, à 18h00
salle de réunion de la Fondation (22ème étage)
Tour Essor - 14, rue Scandicci - 93500 Pantin
M° Hoche ou Porte de Pantin
T3b Delphine Seyrig

Plan d'accès

Entrée libre sous réserve des places disponibles. Inscription par mail (précisant l’objet et la date du séminaire) : inscription@gabrielperi.fr

Présentation:

Le syndicalisme, national et européen, à la peine ?

Dans cette crise sociale que vit actuellement la France, le mouvement syndical – avec, d’ailleurs, l’Union européenne – figure au premier rang des grands absents. Pourtant, le mouvement syndical en Europe devrait être en première ligne dans la coordination des résistances nationales aux politiques d’austérité. Mais le mouvement syndical européen est profondément affaibli et divisé et la Confédération européenne des syndicats (CES) qui le réunit est et demeure sans voix audible. Certes la situation actuelle : chômage massif, précarité généralisée, remises en cause du dispositif de protection sociale place l’ensemble du mouvement syndical, national et européen dans une situation difficile, mais c’est aussi précisément sa mission que d’y opposer des obstacles. Alors assistons-nous à la fin d’un modèle ? C’est la question que nous poserons à nos invités.

Avec

  • Sophie Béroud, Professeure de science politique à l’université Lumière Lyon-2,
  • Joël Decaillon, ancien secrétaire général adjoint de la Confédération européenne des syndicats (CES), vice-président de Lasaire (Laboratoire social d’analyses, d’innovations, de réflexion et d’échanges).

Discutant-animateur : Jacques Rigaudiat.

  ***

Présentation du cycle de séminaires:

Nos sociétés contemporaines subissent des mutations considérables. Mondialisation, financiarisation, nouvelles technologies et intelligence artificielle, limites environnementales désormais atteintes, mouvements migratoires, nouveaux questionnements sur le genre et le sexe…. Elles sont certes de natures très diverses, mais pourtant convergent pour venir bouleverser les ressorts jusque-là usuels de l’économie, les institutions politiques et sociales qui nous encadrent, comme les systèmes de valeurs auxquels nous étions accoutumés et qui nous structuraient.

Elles viennent en somme mettre à bas un monde qui peut ainsi apparaître ancien, sans pour autant dessiner clairement l’avenir et surtout pas un avenir qui puisse apparaître souhaitable.

La Fondation Gabriel Péri a voulu prendre le temps d’une réflexion approfondie sur ces transformations. Sur leur contenu objectif, - en faisant un point de la recherche sur ces sujets -, mais aussi subjectif, en questionnant le sens qu’en donnent les acteurs concernés à travers leur expérience.

Par cela, il s’agit de contribuer à l’expression d’un projet progressiste pour notre temps.

La Fondation Gabriel Péri a ainsi choisi d’organiser un cycle de séminaires sur les deux prochaines années. Il est prévu que ce cycle débouche alors sur un colloque.

L’année à venir, de septembre 2018 à juin 2019, verra l’organisation de six séminaires thématiques :

  1. Les transformations des métiers et de l’emploi (septembre 2018)
  2. Mondialisation et clivages de classes (novembre 2018)
  3. Les difficultés de mobilisation syndicales au niveau européen (janvier 2019)
  4. Deux séances sur le travail et révolution numérique (mars et mai 2019)
  5. Développement de la scolarisation et accès à l’emploi (juin 2019)

 

Les séances ont lieu à 18h30, à la salle de réunion de la Fondation (22ème étage)

Contact : Tania Remond tania@gabrielperi.fr 01 41 83 88 47

 

 


Consultez le média associé

2ème séance Penser les clivages de classes au niveau européen

Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr