Le droit à une protection sociale pour tous les peuples

La Fondation Gabriel Péri et les Cahiers de Santé publique et de Protection sociale organisent à Paris les 23 et 24 novembre 2017 un colloque international portant sur « Le droit à une protection sociale pour tous les peuples ».

La mondialisation de l’économie, sa financiarisation et son organisation selon les principes du néolibéralisme créent des difficultés considérables pour organiser la protection sociale dont tous les peuples ont besoin. Ici, nous assistons au démantèlement des acquis, là nous voyons l’incapacité à mettre en œuvre une réponse adaptée aux besoins. Le travail non déclaré est généralisé.

Comme l’indiquait l’Appel d’Osaka de 2015 : L’Humanité toute entière n’a jamais autant créé de richesses qu’en ce début de 21ème siècle. La science est portée à son plus haut niveau. Les techniques progressent tous les jours. La mondialisation doit faciliter les échanges. La numérisation ouvre de nouveaux espaces de progrès. Et pourtant, c’est la crise.

L’ensemble des systèmes de protection sociale du monde entier est en difficulté. Le chômage sévit partout, laissant de côté des millions de gens : il s’en suit une baisse des niveaux de vie ; les ressources nécessaires à la protection sociale font alors défaut. La précarisation se généralise. Les inégalités sociales et géographiques que nous constatons depuis plus de vingt ans ne cessent de s’amplifier : 1 % des habitants les plus riches dans le monde concentrent entre leurs mains 50 % de la richesse mondiale. À l’extrême pointe de la pyramide, les super-riches possèdent chacun une fortune de plus de 50 millions de dollars. A l’opposé, les 50 % des individus les moins fortunés détiennent à peine 1 % du patrimoine mondial : c’est dire que la moitié des habitants de la planète ne possède quasiment rien. Depuis 2008, les grandes fortunes ont atteint des niveaux inégalés depuis un siècle. Dans le même temps,  les inégalités sociales de santé progressent. Les aides publiques aux enfants reculent. Les retraités et la jeunesse sont précarisés. Les services publics sont mis à mal. Les systèmes de santé sont privatisés. Les fléaux climatiques ne sont pas combattus. Les guerres n’en finissent pas, déplaçant des millions de gens. Le libre-commerce des armes favorise la barbarie.

Peut-on alors proposer une alternative qui puisse dire, dans le monde entier : stop ? Peut-on se penser une protection sociale pour toute l’Humanité ?  Une protection sociale qui soit un élément du développement économique universel ? La protection sociale pour tous n’est pas une charge mais une condition indispensable au développement humain. Ce colloque aura pour but de favoriser la réflexion et l’action pour cette protection sociale dont tous les peuples ont besoin. Et ainsi d’amorcer les coopérations internationales nécessaires.

Jeudi 23 et vendredi 24 novembre 2017
La Coupole de l'Espace Oscar Niemeyer

2, place du Colonel Fabien (entrée 6 av. Mathurin Moreau)
75019 Paris
Métro : Colonel-Fabien (ligne 2)

Entrée libre sur inscription nominative préalable : inscription@gabrielperi.fr

 Programme

Jeudi 23 Novembre
Matinée :

9h00 : Accueil

9h30 : discours d’accueil par M. M. Alain Obadia, Président de la Fondation Gabriel Péri

9h40 : Introduction générale par le Dr Michel Limousin, rédacteur en chef des Cahiers de santé publique et de protection sociale : Définir ce que nous entendons par un droit à la protection sociale.       

10h00 : Présentation des données internationales & diagnostic, par Mme Valérie Schmitt,  Direction générale du département protection sociale de l’Organisation internationale du travail (Genève). Voir la vidéo de l'intervention

10h45 : questions de la salle / réponses de l’OIT

10h55 : pause café

11h15 : Table ronde
« Etat des lieux: les éléments qui contrarient le droit à une protection sociale »,

animée par Mme Blandine Destremau, directeur de recherche au CNRS.

Participants : 

  • M. Jacques Rigaudiat, magistrat à la Cour des comptes : Financiarisation et dettes publiques. Voir la vidéo de l'intervention
  • Mme Sandra Lhote-Fernandes, chargée de plaidoyer chez Oxfam France : La couverture santé universelle : le risque de la commercialisation de la santé dans les « pays en développement ». Voir la vidéo de l'intervention
  • Dr Omar Brixi, enseignant en santé publique : Pouvoir des organisations internationales sur les états. Voir la vidéo de l'intervention
  • M. Michel Cibot, membre initiateur et animateur de l’AFCDRP (Association Française des Communes, Départements et Régions pour la Paix), Maires pour la Paix /France : Faire cesser les menaces qui pèsent sur le monde du fait des armes nucléaires (armes ultimes) et réduire les dépenses d’armement pour envisager de nouveaux progrès sociaux. Brefs éléments de réflexion. Voir la vidéo de l'intervention
  • M. Fabrice Angéi, membre du bureau confédéral de la CGT : Ubérisation contre salariat et travail non déclaré. Voir la vidéo de l'intervention

12h00: échanges avec la salle

12h30 : repas (libre)

Après-midi :

14h15: La protection sociale au Japon, par le Dr Fujisue, Président de Min-Iren.

14h45 : La protection sociale comme facteur du développement économique, par M. Frédéric Rauch, rédacteur de la revue « Économie & Politique ».

15h15 : pause café

15h30 : Table ronde
« Les enjeux de la protection sociale »,

animée par le Dr Eric May, Président du syndicat des médecins de centres de santé.

Participants : 

  • M. Thomas Coutrot, économiste : Les enjeux économiques  
  • Dr Michel Limousin, médecin : Les enjeux sociaux
  • Mme Sofia Lamraoui, membre du bureau national du Mouvement de la Paix : Les enjeux de paix universelle.
  • M. Jean-Michel Galano, professeur agrégé de philosophie : Les enjeux de dignité humaine.
  • Pr Emmanuel Vigneron, Université de Montpellier : Les enjeux de réduction des inégalités sociales et territoriales

17h: échanges avec la salle

17h30 : fin de la première journée

Vendredi 24 Novembre
Matinée :

9h00: Accueil

9h30 : discours d’accueil par M. Michel Maso, Directeur de la Fondation Gabriel Péri

9h35 : L’explosion des inégalités de fortune jouent contre le droit à la protection sociale de tous les peuples, par Mme Monique Pinçon-Charlot et M. Michel Pinçon, directeurs de recherche honoraire CNRS. 

10h00: La protection sociale en Chine, par Mme Atindehou Laporte.

10h30 : La protection sociale au Maghreb, par le Dr Belgacem Sabri, ancien Secrétaire d'Etat à l'immigration et à l'intégration sociale de Tunisie, Président de l’Association tunisienne de la défense du droit à la santé.

11h00: pause café

11h15 : Table ronde
« Quels sont les points d’appui pour développer le droit à une protection sociale ? »
animée par le Dr Emmanuel Kosadinos, psychiatre syndicaliste.

Participants : 

  • Pr. Yann Marec, Université de Rouen - Normandie : Le mouvement social et la démocratie.
  • M. Jean Marc Durand, fiscaliste : La fiscalité.
  • Dr Eric May : Les services publics.
  • Mme Blandine Destremau, CNRS : Droits des femmes et protection sociale.
  • M. Amar Bellal, revue « Progressiste » : Le développement scientifique et technique.

12h: échanges avec la salle

 12h30 : repas (libre)

Après-midi :

14h00: La protection sociale en Grèce à l’heure de la dette, par le Dr Yannis Baskozos, Secrétaire d’Etat de la santé publique de Grèce.

14h30 : La protection sociale en Afrique subsaharienne, par le Dr Atchade, médecin de santé publique.        

15h00: pause café

15h15 : Table ronde

« Les axes stratégiques pour une extension du droit à une protection sociale
pour tous les peuples »

animée par le Dr Fabien Cohen

Participants : 

  • Dr Michel Limousin : Présentation de la Déclaration d’Osaka 2015.
  • Dr Michèle Leflon : Pour le droit à une prise en charge à 100% en maladie.
  • Dr Omar Brixi : Les risques de sous-médicalisation et surmédicalisation.
  • M. Bernard Thibault, syndicaliste, membre du conseil d'administration de l'OIT : Les convergences.
  • M. Pierre-Yves Chanu, conseiller confédéral de la CGT, membre du Conseil d’orientation des retraites : Les axes de lutte.

16h: échanges avec la salle

16h30 : Synthèse & conclusions par le Pr Alain Supiot (Collège de France)

 


Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr