La Pensée n° 380

Sommaire

chiffres, le meilleur et le pire

  • Les statistiques : enjeu de connaissance ou manipulation ?, par Stéphane Bonnéry
    Parmi les arguments contradictoires qui sont utilisés dans le débat social et politique, les arguments chiffrés font l’objet d’une controverse spécifique. La mesure revêt un pouvoir évocateur pour convaincre, ce qui explique en partie que les chiffres fassent régulièrement l’objet de polémiques. En effet, le choix de ce que l’on mesure n’est pas neutre, c’est un construit social : la manière dont on se pose les questions oriente le choix de ce que l’on va mesurer et la manière de le faire. Par exemple, les gouvernants de l’an 2000 s’extasiaient du « baby-boom », augmentation des naissances qui a perduré pendant plusieurs années et qui se maintient en France à un haut niveau. Mais quelques années plus tard, quand il s’agit de mettre à mal les régimes de retraite, le patronat et le gouvernement suivant ne pointent que l’augmentation du nombre de retraités, en « oubliant » l’augmentation des naissances, donc des futurs travailleurs qui peuvent cotiser pour payer les retraites de leurs aînés. Au même moment, le ministre de l’éducation supprimait des postes en collège au nom d’une « baisse d’effectifs » très ponctuelle, en faisant comme s’il ne savait pas que ces effectifs allaient croître massivement avec l’arrivée, à partir de 2010, de ces nouveaux baby-boomers Cette cécité est donc très partiale. Et un scandale tient à la part inégale qui est faite aux différents arguments dans les médias, ce qui pose la question de la disponibilité des différentes mesures et de l’esprit critique pour leur confrontation. (...)

  • Les déchiffreurs de l’éducation, par Daniel Blondet, Jean-Claude Émin
    Un collectif des déchiffreurs de l’éducation s’est mis en place au début des années 2012. Son objectif est de passer au crible l’ensemble des statistiques du système éducatif afin de lutter contre la désinformation. à travers quelques exemples sur les dérives constatées ces dernières années dans l’usage des statistiques les auteurs soulignent le rôle joué par ce collectif pour promouvoir un débat public de qualité.
  •  Enjeux de l’enquête ELFE sur la jeunesse, par Bertrand Geay
    L’Étude longitudinale française depuis l’enfance (ELFE) suit des enfants pendant 20 ans dès leur naissance. Dans un contexte de suspicion sur les chiffres utilisés par les pouvoirs publics, cette enquête pluri-institutionnelle a créé des protocoles d’utilisation éthique des données qui peuvent servir d’exemple pour prévenir les risques de « fichage ». ELFE permet la confrontation entre chercheurs de différentes disciplines, notamment sur les dimensions sociales et culturelles du développement de l’enfant et des risques médicaux.
  •  L’énergie, les chiffres et l’idéologie, par Luc Foulquier, Jean-Claude Cauvin
    Il s’agit de montrer, à travers l’exemple de l’énergie, combien les chiffres, pourtant indispensables à la compréhension d’une situation, peuvent être cruels et souvent trompeurs lorsque l’idéologie s’en mêle. Nous tentons de le faire dans cet article à partir de la question générale de l’énergie et de l’électricité. Dans un prochain numéro de La Pensée nous aborderons ce même sujet à travers la question plus spécifique du nucléaire.

LE COURS DES IDÉES

  • Filière livre : sortir de la logique libérale, par Aymeric Monville
    Les menaces qui pèsent sur les 150 000 emplois qualifiés du livre, présentées à tort comme une modernisation naturelle de la filière, font peser des risques sur l’ensemble de l’ « écosystème » livre, sur la lecture et donc sur la démocratie. Il existe pourtant, contre cette logique libérale mortifère, un consensus pour l’intervention publique. 100 % des élus ont récemment voté pour l’amendement Gaymard légiférant, fût-ce timidement, contre Amazon. Reste à transformer  l’essai par des mesures bien plus efficaces.
  • L’édition corse, une histoire singulière, par Bernard Biancarelli
    L’histoire « économique » ou entrepreneuriale des éditions Albiana est à la fois singulière en raison du contexte général dans laquelle elle s’est inscrite et sans doute aussi symptomatique des défis qu’affronte généralement une maison d’édition de taille petite ou moyenne, installée en région. Elle révèle un aspect rarement mis en valeur lorsque l’on s’intéresse à ces maisons d’éditions qui finissent, au moins localement, à avoir pignon sur rue, c’est-à-dire leur plasticité économique. Celle-ci est vécue avec fierté lorsque l’on regarde en arrière, et angoisse lorsque l’on regarde devant. Car il s’agit de relever des défis dont une telle structure, d’une évidente fragilité, peut bien sûr mourir.

  • Alternatives européennes et légitimité démocratique, par Jean Mansuy
    Les élections au Parlement européen de juin 2014 donneront-elles naissance à de nouvelles coalitions permettant d’espérer un changement de direction dans la conduite de l’Union européenne ? Comment et avec quelles alliances – entre pays, entre partis – serait-il possible d’imaginer d’autres politiques pour l’Europe ? Et faut-il tout changer, et repartir de zéro ou existe-t-il des propositions concrètes et applicables dès maintenant ?

  • La souffrance des jeunes chercheurs, par Isabelle Lagny
    Cet article propose de revenir en arrière pour mettre en perspective les observations et les analyses du livre d’Isabelle Lagny (ex Pourmir) Jeune chercheur, souffrance identitaire et  désarroi social en 1998, avec les changements de politique de recherche des années soixante-dix jusqu’à aujourd’hui.

CONFRONTATIONS

  • Thomas Piketty et le capital au xxie siècle, par Frédéric Boccara

REVUE DES REVUES

  • Des idées au coeur de l̓'actualité,  par Patrick Coulon

VIE DE LA RECHERCHE

  • La question de la volonté chez Karl Kautsky, par Jean Quétier
  • La première Internationale et son histoire, par Marcello Musto

LIVRES

  • Comptes rendus par Jacques Bénézit, Denis Durand, Vincent Taconet, Benoît Schneckenburger, Laurent Etre, Loona Coulon, Lilian Gravière.

Commander

La Pensée n° 380
  • Gabriel Péri Prix : 19.00 €
  • En stock
Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr