Démocratie et fractures sociales au Mali

Le Professeur Issa N’Diaye est tout à la fois universitaire, enseignant chercheur, philosophe et analyste politique, syndicaliste et acteur politique, militant associatif et culturel. En grand témoin, il livre, pour la première fois, un choix de ses écrits les plus marquants.

Le bilan catastrophique des équipes qui se sont succédées au pouvoir depuis 1992 est tel que d’aucuns en viennent à considérer la dictature militaire qui a géré le pays à partir de 1968 comme un moindre mal. Depuis cette période, d’Alpha Oumar Konaré à ATT, le pays s’est enfoncé dans la médiocrité, la gabegie et la corruption, ouvrant la porte à l’irruption de la mouvance jihadiste sous les oripeaux d’une rébellion indépendantiste dans le nord du pays et à des opérations militaires étrangères au prétexte d’une lutte anti-terroriste. Avec aujourd’hui IBK, le pays continue de s’enfoncer. 

Les écrits du Professeur N’Diaye, acteur et un témoin attentif de l’histoire et de l’actualité du Mali, décrivent les combats d’hier et d’aujourd’hui pour éclairer ceux de demain. Philosophe et fin analyste politique, il met en lumière les obstacles à surmonter et les luttes à engager. Doit-il être considéré comme un lanceur d’alerte ? Les sujets qu’il aborde sont multiples, il appuie toujours là où le Mali a mal, ceci, pour réveiller les consciences, donner des arguments et engager l’action. 

 

 

Docteur en philosophie de l’Université de Bourgogne en France, le Professeur Issa N’Diaye est enseignant chercheur à l’Université de Bamako au Mali. Responsable estudiantin puis syndicaliste enseignant sous la dictature militaire, il connut plusieurs fois la prison et fut radié de la fonction publique. Acteur politique dans la clandestinité, il fut un des animateurs du mouvement démocratique qui contribua à la chute de la dictature. Il fut ministre de l’éducation nationale pendant la transition de 1991-1992, puis ministre de la Culture et de la Recherche scientifique dans le premier gouvernement post dictature de 1992-1993. Journaliste, acteur culturel et associatif, il contribua sur différents plans à l’avancée des luttes pour l’approfondissement du processus 

démocratique. Contrôleur général d’Etat de 1994 à 1998, il s’engagea énergiquement dans la lutte contre la corruption. Membre fondateur du Forum Civique, il continue à animer la réflexion et l’action pour le renforcement de l’esprit citoyen et démocratique. Il reste aujourd’hui, un des observateurs les plus lucides de la scène politique malienne.

 

 

 

 

 

Plus d'informations sur le site des éditions La Sahélienne : http://editionslasahelienne.net/?cat=23

Disponible à la librairie L’Harmattan
16 rue des Écoles – 75005 Paris
E-mail : librairie.harmattan@orange.fr
Tél. : +33 1 40 46 79 11

 

 

Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr