Comment approcher la Chine contemporaine ?

Mardi 16 décembre 2014

Université Paris IV- Sorbonne ; Salle des actes

À écouter,  l'interview de Dominique Bari sur France Inter : http://www.gabrielperi.fr/dominique-bari-sur-france-inter,-le-16-décembre-2014.html

 

Pour les Occidentaux, comprendre « l’Empire du Milieu » semble avoir toujours été un véritable casse-tête, d’autant que la Chine n’a jamais été figée, durant des siècles elle a montré une importante capacité d’innovation. Aujourd’hui puissance mondiale « ré-émergée », son histoire a connu une formidable accélération en quelques décennies. Elle demeure source de questionnement quand elle n’est pas jugée à l’aune de nos préjugés qui rendent illisible ce qui s’y construit. Aborder et comprendre les réalités chinoises du XXIe siècle, leurs complexités politiques, économiques et sociales et les contradictions engendrées par les nouveaux choix de développement économique nous appelle à porter un nouveau regard, serein, sur ce qu’il se passe en Chine. L’ambition du colloque « Comment approcher la Chine contemporaine ? », initié par la fondation Gabriel Péri, est de confronter les expériences et les réflexions de chercheurs chinois, français et britanniques pour mieux comprendre les enjeux d’un pays et d’une société en pleine mutation et à la recherche d’une voie propre de développement.

 09h00 - Accueil

Ouverture par Michel Maso, Directeur de la Fondation Gabriel Péri

Les deux premières sessions seront consacrées à quelques aspects historiques et culturels du pays afin de mieux appréhender les modes de pensée et de fonctionnement tant au sein du PCC que de l’ensemble de la société.

09h15 - Première table-ronde : D’où vient la Chine ?

Présidence : Patrick Theuret, Correspondances Internationales

L’évolution de la Chine peut-elle s’expliquer sans un retour vers un passé qui permettrait de comprendre la résilience des institutions sociales ? On parle, par exemple, beaucoup en Chine aujourd’hui d’un retour du confucianisme. Quelle est la portée de ces références au passé ?

Intervenants :

  • Quynh Delaunay, chercheure honoraire au CNRS, Chine : une société traditionnelle à l’épreuve de la mondialisation
  • Shen Dali, écrivain, professeur de littérature française à l’Institut des Langues étrangères de Chine, « La culture confucéenne dans la Chine contemporaine »
  • Marie-Paul Berthou (sous réserve), enseignante, philosophe, spécialiste de la pensée chinoise

10h15-10h45 : discussion

11h00 - Deuxième table-ronde : Quelques réflexions sur les origines et l’évolution du PCC

Présidence : Jean-Numa Ducange, Maître de conférence, Université de Rouen

La recherche d’une voie originale propre aux conditions chinoises s’est imposée quasiment depuis la fondation du PCC (juillet 1921). Né à partir de cercles d’études marxistes, le PCC a été sous l’influence de trois grands courants du marxisme : le courant européen – porté par les étudiants chinois en France comme Zhou en Lai, Deng Xiaoping –, le courant russe et le courant japonais. Dans quelle mesure vont-ils être adaptés aux conditions nationales de développement ?

Intervenants :

  • Alain Roux, professeur émérite des Universités à l'INALCO, « La prodigieuse histoire de la “pensée Mao-Zedong” : les métamorphoses d’un concept »
  • NieYunlin, Directeur du Centre de recherche sur l’histoire du socialisme, Wuhan), « The special tasks for the oriental communists and the chinese communist party »

12h15-12h45 : Discussion

PAUSE DEJEUNER

14h00 - Troisième table-ronde : Quel mouvement ouvrier chinois ?

Présidence : Dominique Bari, journaliste, chargée de mission à la Fondation Gabriel Péri

De nombreux conflits sociaux ont éclaté ces dernières années révélant une mutation profonde du mouvement ouvrier. Trois questions se posent : quel est l’impact et quelle est la nature des grèves ? Peut-on dire qu’une nouvelle classe ouvrière est en formation ? Peut-on voir évoluer les pratiques syndicales en Chine ?

Intervenants :

  • Dr Cao Xuebing, Maître de conférences en sociologie à l'Université de Keele, « The changing labour and employment policies in contemporary China »
  • Dr Yang Keming, Maître de conférences en sociologie à l'École des sciences sociales appliquées de l'université de Durham, « Is there a labour movement? Is there a working class? Understanding labour strikes in today’s China »
  • Su Yihui, Université de finance et d’économie de Shanghai, « Student Workers in the Foxconn Empire, the commodification of Education and Labor in China »

15h15-16h Discussion

16h00 - Quatrième table ronde : Évolution sociopolitique dans la Chine contemporaine. Comment vit et s’exprime la société chinoise contemporaine ?

Présidence : Serge Wolikow, président du conseil scientifique de la Fondation Gabriel Péri

Les réformes des structures économiques et des institutions ont bouleversé la société chinoise dans toutes ses composantes (sociales, urbaine et rurale). De nouveaux rapports avec le pouvoir politique ont émergé exprimant des revendications nouvelles de justice sociale, de citoyenneté, de respects des droits. Comment s’élaborent les décisions politiques pour répondre aux nouveaux enjeux économiques et aux revendications d’une société très hétérogène ?

Intervenants :

  • Jean Louis Rocca, sociologue, chercheur au CERI, « Quelques éléments sur la question politique : contestations et tentatives de pensée politique »
  • Michel Aglietta, professeur émérite à l’Université Paris X Nanterre, « Enjeux et défis de la réforme chinoise »
  • Pr Miao Guangxin, Université du Shanxi, « The process, feature, and achievement of the reform of Chinese administrative system »

17h-17h30  Discussion

17h45 - Intervention de clôture


Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr