Le pouvoir a-t-il un sexe ?

« Le pouvoir a-t-il un sexe ? » C’est cette interrogation que la fondation Gabriel Péri et un collectif de travail « Femmes et pouvoir » de l’Initiative féministe pour une autre Europe, ont choisi de donner pour thème au séminaire qu’ils ont organisé ensemble, et dont on trouvera dans cette publication l’ensemble des auditions réalisées à l’occasion des séances de travail qui l’ont scandé, de février 2008 à mars 2011.

Si la place des femmes en politique – et particulièrement en termes de représentation – reste très médiocre en France, on sait qu’elle est loin d’être conforme à l’aspiration à l’égalité des droits dans la quasi-totalité des pays européens, pourtant réputés développés et démocratiques. On sait également qu’elle est, au fond, le prolongement des inégalités au travail, à l’accès aux responsabilités dans les entreprises et, plus généralement, dans la vie quotidienne. Certes des progrès, parfois très appréciables, ont été accomplis ces dernières décennies. Ils font l’objet d’appréciations diverses, tout comme la nature et l’ampleur des nombreux combats qui restent à mener.

Le séminaire évoqué précédemment avait pour ambition de restituer cette diversité d’approche, et non de proposer une manière de « manifeste » ou de catalogue exhaustif de « mesures » à prendre pour régler mécaniquement des problèmes relevant, en vérité, d’une conception de la civilisation et de la vie en société.

On ne s’étonnera pas, par conséquent, de trouver ici des propos parfois divergents, voire contradictoires. Il nous semble qu’en faire l’économie ne serait pas de bonne politique. Et notre conviction, à la Fondation Gabriel Péri, est que du constat de la situation à l’élaboration de propositions nouvelles, il est indispensable de permettre le débat, la confrontation des idées. Cet ouvrage n’est donc qu’une étape que d’autres suivront.

Table des matières

Pouvoir et domination de sexe 
Nicole-Edith Thévenin, maître de conférences en sciences politiques ; psychanalyste. (p. 6)

Du consentement 
Geneviève Fraisse, philosophe, historienne, directrice de recherche au CNRS. (p. 20)

Pouvoir et autonomie : La féminité silencieuse 
Natacha Henry, historienne, journaliste. (p. 29)

Pouvoir politique, ruptures et stratégies : Quels types de structures les féministes peuvent-elles se donner pour peser dans le rapport de forces ? 
Miguel Benasayag, philosophe, psychanalyste. (p. 36)

Le pouvoir dans la cuisine : Chef, cheffe de cuisine ; paradoxe d’un métier et trouble du genre 
Martine Bourelly, salariée et syndicaliste à Pôle emploi. (p. 47)

Au sujet du patriarcat. Le piège du pouvoir. Les partis politiques sont-ils éternels ? 
Gudrun Schyman, ancienne députée du Parlement Suédois et porte-parole du parti Initiative Féministe F ! (p. 61)

Pouvoir économique 
Virginie Godet, historienne, référente IFE pour une autre Europe, Belgique. (p. 69)

Le pouvoir des dominées 
Jean-Louis Sagot Duvauroux, philosophe, dramaturge. (p. 79)

« Leur » histoire, ou comment échapper à la ritournelle 
Geneviève Fraisse, philosophe, historienne, directrice de recherche au CNRS. (p. 90)

Se remettre en question 
Josette Rome Chastanet, co-fondatrice de l’Initiative féministe pour une autre Europe. (p. 97)

Illustrations : Paule Gécils

(ISBN : 978-2-916374-62-8)

 

 

Commander

Le pouvoir a-t-il un sexe ?
  • Gabriel Péri Prix : 7.00 €
  • En stock
Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr