La situation agricole et alimentaire mondiale et ses conséquences pour l’Afrique

« La situation agricole et alimentaire mondiale et ses conséquences pour l’Afrique »

Une conférence de Marcel Mazoyer.

Alors que la production agro-alimentaire de la planète est en capacité, nous dit-on, de nourrir ses 6 milliards d’individus, 2 milliards de personnes sont carencées et 830 millions ont faim. Les plus durement touchés sont les ruraux et les paysans - des producteurs en l’occurrence. La crise alimentaire latente, qui est appelée à s’accentuer sous le coup de la pression démographique, semble donc davantage résulter de la pauvreté et de l’incapacité des zones rurales des pays en développement à vivre de leur agriculture, que d’une faiblesse de la production mondiale.

Le système agricole et alimentaire international tel qu’il existe aujourd’hui est en cause. Encourageant le développement d’une concurrence déloyale entre les agricultures industrialisées fortement exportatrices et les agricultures paysannes peu productives d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine, le système économique international, par une baisse des prix, génère la pauvreté et la faim.

Les conséquences sont encore plus dramatiques pour le continent africain où dominent des agricultures de petits exploitants. Les risques de telles évolutions pour les paysanneries, les zones rurales et urbaines africaines doivent être explicités, ainsi que les voies d’une transformation des systèmes agricoles.

Marcel Mazoyer est ingénieur agronome, professeur émérite à l’Institut national agronomique Paris-Grignon.

Derniers ouvrages parus :

  • Les débuts de l’agriculture, Essai, Le Pommier, janvier 2006 ;
  • La fracture agricole et alimentaire mondiale, avec Laurence Roudart, étude, Universalis, janvier 2006 ;
  • Histoire des agricultures du monde : Du néolithique à la crise contemporaine, avec Roudart, Points seuil, avril 2002.

Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr