Être soi dans la communauté des hommes

Rencontre avec René Piquet, ancien dirigeant du PCF et auteur du livre Le soleil s’attarde comme une récompense (regards sur un engagement politique)

Jeudi 27 novembre, 19h
Fondation Gabriel Péri
11, rue Étienne Marcel, Pantin (93)
Métro Hoche


 

Nous sommes tous citoyens d’une mer orageuse. Être soi dans la communauté des hommes n’est pas affaire simple. Mais qu’en est-il, alors, pour un communiste, responsable politique national de son parti, qui, des années durant, au cœur même des contradictions et turbulences de l’Histoire, prétend continuer son engagement militant ? Qu’en est-il dans l’ambition commune, du choix individuel, de la liberté de jugement personnel, de l’expression d’une pensée singulière ? L’évidence ne s’impose pas !

Dans cet esprit nous avons demandé à René Piquet de nous parler de son livre Le soleil s’attarde comme une récompense (regards sur un engagement politique) pour réfléchir au sens des conduites et actes personnels, à la manière « d’être soi » dans une responsabilité collective qui a marqué, des décennies durant, la vie nationale française.

L’auteur souhaite dire la noblesse de la politique et valoriser l’engagement militant qu’il considère comme un invariant de toute transformation de la société. Ni "mémoires" ni "autobiographie" son récit, puzzle de regards sans chronologie, trouve sa cohérence dans les réflexions qu’il autorise sur quarante années de responsabilité politique.

René Piquet, ancien secrétaire départemental du P.C.F. dans le Loir-et-Cher entre, en 1961, au comité central de ce parti et, en 1964, à trente et un ans, au bureau politique et au secrétariat. Il est élu député européen en 1979. Il quitte progressivement ses diverses responsabilités pour cesser ses activités nationales en 1997.

Le livre de René Piquet sera disponible lors de cette soirée.


Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr