Nouveau salariat du capitalisme informationnel : l’enjeu des recompositions politiques

Nouveau : La bataille pour l’emploi au cœur de la GPEQ : vers une sécurité sociale professionnelle ? un article de Jean Lojkine et Jean Luc Malétras.


Séance de clôture - vendredi 19 juin, 18h

La séance du vendredi 19 mai de 18h00 à 21h00 qui aura lieu à la fondation. Clôture du séminaire "Nouveau salariat du capitalisme informationnel : l’enjeu des recompositions politiques."

Au cours de cette séance on débattra les questions suivantes :

  1. Que signifierait aujourd’hui la revendication d’un droit d’expression directe, dans le contexte économique et politique de 2009 ? En quoi ce contexte est-il différent de celui de 1982.
  2. En quoi les mutations du travail et la crise systémique actuelle remettent-ils en cause les théories des années 80 sur le taylorisme et l’auto-organisation du travail ? En quoi les nouvelles organisations du travail en réseau dans l’entreprise (organisation matricielle, groupe projet etc…) changent-elles l’état d’ esprit des salariés et des syndicats ? En quoi expliquent-elles les difficultés à mobiliser pour construire des alternatives collectives aux restructurations, aux délocalisations, aux externalisations, et aux licenciements collectifs ?
  3. Comment articuler les luttes syndicales dans les Groupes multinationaux et les actions de revitalisation du territoire ?
  4. Comment relier actions syndicales et actions politiques, juridiques, sur les lieux de la représentation politique ?

Ce séminaire est placé sous la direction de Jean Lojkine, sociologue, directeur de recherche au CNRS. Décliné sur plusieurs mois, il croisera les expériences de militants sociaux et politique et celles de chercheurs de diverses disciplines.

Le séminaire a donné lieu à deux publications  : (épuisées)

Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr