En quoi les mouvements sociaux sont-ils nécessaires à la lutte contre le capitalisme et l’impérialisme ?

La fondation Gabriel Péri était partenaire du colloque : « En quoi les mouvements sociaux sont-ils nécessaires à la lutte contre le capitalisme et l’impérialisme ? » 
17-18 octobre 2009, centre de Djoliba, Bamako, Mali.

Contribuant à la réflexion pour une meilleure compréhension des évolutions politiques et sociales contemporaines, la fondation Gabriel Péri soutient le colloque à l’initiative du réseau No Vox consacré aux mouvements sociaux et à leur apport dans la lutte contre le capitalisme car il s’inscrit dans la continuité des activités qu’elle développe avec le continent africain.

Depuis 2005, celles-ci visent en effet à mettre en avant les visions africaines de la place de ce continent dans le monde et de ses rapports avec la France et l’Europe.

Les mutations rapides des économies, des sociétés et des cultures engagées dans le processus de mondialisation ont des impacts spécifiques en Afrique qu’il convient d’étudier. Les relations de pouvoir, les dynamiques de transformation sociale, les luttes politiques nous renseignent sur l’état de ce continent en ébullition, sur la globalisation et invitent à refonder les relations de coopération entre nos pays.

La fondation Gabriel Péri entend contribuer à ce mouvement par la création d’espaces de rencontres et d’échanges entre les différents acteurs, nécessaires à l’élaboration d’idées nouvelles.

La crise globale que traverse le monde constitue une opportunité historique pour réinventer le développement en partant des préoccupations des populations. C’est dans ce sens et dans la perspective d’un colloque qu’elle organisera à Dakar en 2010 en partenariat avec le PIT du Sénégal, que la fondation s’intéresse aux mouvements sociaux, à leur rapport au politique, souvent difficile, et à leur capacité à impulser le changement.

Elle a donc apporté son soutien aux organisateurs du colloque France - Mali - Burkina Faso intitulé « En quoi les mouvements sociaux sont nécessaires à la lutte contre le capitalisme ?X. Le premier volet s’est tenu les 17 et 18 octobre 2009 au centre Djoliba de Bamako au Mali. 


Consultez le média associé


Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr