Les enjeux de la ruralité en Europe

Journée de tables rondes du mercredi 18 novembre 2009 à la Maison de l’Europe de Paris, en partenariat avec le Cidefe et la Maison de l’Europe.

Dans de nombreux pays d’Europe, les populations rurales continuent de migrer vers les zones urbaines, sous l’effet d’une situation agricole en constante dégradation et du démantèlement des services publics. Des pays jusqu’ici autosuffisants d’un point de vue alimentaire se retrouvent importateurs. A l’inverse, des pays réussissent à conserver une ruralité vivante. Présentation d’exemples concrets pour analyser cette crise et imaginer les solutions pour en sortir.

Les populations, les activités et les emplois apparaissent de plus en plus mobiles. Aussi l’espace rural européen ne peut plus être considéré indépendamment de la relation entre ville et campagne. La fonction traditionnelle de la ruralité comme support de la production agricole n’est plus prédominante en Europe. Cadre de vie, loisirs, détente, préservation des ressources naturelles, prévention des catastrophes naturelles : les fonctions se sont diversifiées.

La première table ronde était consacrée aux mutations agricoles, considérables depuis 1970, avec la périurbanisation de l’agriculture, le développement de la pluriactivité, la concentration des exploitations. La seconde portait sur le rôle que peuvent jouer les services publics dans la dynamique des territoires ruraux. Tout au long de la formation, un bilan sera tiré des politiques libérales européennes et de leurs conséquences sur la ruralité.

Programme

9h30 : Ouverture de Catherine Lalumière, ancien ministre, présidente de la Maison de l’Europe de Paris

Sous la co-présidence de Robert Hue, président de la Fondation Gabriel Péri et de Jean-Claude Mairal, président du Cidefe.

10h - 12h30 : Table-ronde sur les enjeux agricoles

  • Marjo Riihela, 
    attachée agricole à l’Ambassade de Finlande en France
  • Marc Dufumier, 
    agronome, directeur de l’UFR Agriculture comparée et développement agricole à AgroParisTech
  • Ioan Negrutiu, 
    professeur de biologie, directeur du Département de biologie de l’Ecole normale supérieure de Lyon

14h - 17h30 : Table-ronde sur l’aménagement de l’espace

  • Pedro Tarno, 
    chef d’unité développement rural à la Commission européenne
  • Krassimir Djonev, 
    représentant de l’Association nationale des maires ruraux de Bulgarie
  • Edith Heurgon, 
    conseillère en prospective, directrice du Centre culturel international de Cerisy-la-Salle (présentation du rapport de l’INRA "Nouvelles ruralités en 2030")

Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr