Rousseau à l’épreuve des siècles 1712-2012

Colloque organisé par La Pensée et la Fondation Gabriel Péri en partenariat avec le Groupe d’études du matérialisme rationnel et l’équipe « J.-J. Rousseau » (Université de Paris-Sorbonne. C.N.R.S. U.M.R. 8599), jeudi 2 et vendredi 3 février 2012, Paris.

Le 28 juin 1712, il y a trois siècles, naissait Jean-Jacques Rousseau, fils d’un horloger citoyen de Genève. Cinquante ans plus tard, il publiaitEmile et Du Contrat social, et devenait le philosophe maudit des Etats, des Eglises et des nantis, tandis que les peuples – de Genève, de Corse, de Pologne – lui exprimaient leur admiration et leur confiance. Depuis, Rousseau est resté le penseur symbolique de la démocratie et de la liberté, sa pensée a traversé le temps et l’espace, de la Révolution française aux libérations nationales d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine. Une pensée qui, en diverses circonstances, a « mis le feu » aux idées dominantes.

« Rousseau à l’épreuve des siècles » : il s’agira d’étudier cette philosophie qui a fait ses preuves dans l’histoire humaine, en analysant ses concepts dans le cadre du « système » et dans la perspective de leur puissance subversive.


Programme

Jeudi 2 février 2012

Jean-Jacques Rousseau au 18ème siècle

Accueil des participants : 8h30 – 9h00

9h00 – 12h00 Première session   
Rousseau dans et contre les Lumières (l’opposition interne) 
Président : Yves Vargas, philosophe, président du GEMR

  • 9h00 Ouverture du colloque
  • 9h10 « Osez confesser Dieu chez les philosophes » 
    par Josiane Boulad-Ayoub, philosophe (Université du Québec à Montréal)
  • 9h30 « De la méthode par exemples à l’œuvre exemplaire (La Nouvelle Héloïse, I, 12) » 
    par Bérengère Baucher (GEMR, université de Beauvais)
  • 9h50 débat
  • 10h20 pause
  • 10h40 « Rousseau et les Lumières : à propos du Discours sur les sciences et les arts » 
    par Simone Mazauric, philosophe, historienne des sciences, professeur d’épistémologie et d’histoire des sciences (Université de Nancy 2)
  • 11h00 « Retour sur la nature humaine chez Rousseau » 
    par Yves-Charles Zarka, philosophe, professeur à la Sorbonne, (Université Paris-Descartes)
  • 11h20 débat
  • 12h00-14h00 Pause déjeuner

14h00 – 17h00 Deuxième Session Rousseau, critique de la société 
Président : Antoine Casanova, historien, directeur de la revue La Pensée

  • 14h00 Ouverture de la séance
  • 14h10 « La conscience sociale » 
    par Eliane Martin-Haag, maître de conférences en philosophie (Université de Toulouse II Le Mirail, GEMR)
  • 14h30 « Rousseau et le luxe » 
    par Yves Vargas, philosophe, président du GEMR
  • 14h50 débat
  • 15h20 pause
  • 15h30 « Rousseau et les révolutions de Genève » 
    par Monique Cottret, professeur d’histoire moderne (Université de Paris Ouest Nanterre)
  • 15h50 « Laboureur et agriculture dans les deux Discours : amorce antihumaniste de l’économie politique moderne » 
    par Catherine Labro (Équipe Rousseau, CELLF-UMR 85 99)
  • 16h10 débat

Vendredi 3 février 2012

Jean-Jacques Rousseau et l’histoire

Accueil des participants : 8h30 – 9h00

9h00 – 12h00 Troisième session  
Théorie de l’histoire 
Président : Jean-Luc Guichet, philosophe (IUFM de Beauvais , Université de Picardie Jules Verne), GEMR

  • 9h00 Ouverture de la séance
  • 9h10 « Rousseau est-il mort à temps ? » 
    par Paule-Monique Vernes, philosophe, professeur émérite de philosophie (Université de Provence, GEMR)
  • 9h30 « Philosophie de l’histoire et théorie de la société chez Rousseau » 
    par Aina-Dolores López Yáñez (Université Complutense de Madrid, GEMR)
  • 9h50 débat
  • 10h20 pause
  • 10h40 « Rousseau, lecteur de Cornelius Agrippa » 
    par Christophe Van Staen, membre du Groupe d’étude du XVIIIe siècle (Université Libre de Bruxelles , GEMR)
  • 11h00 « La braise et les cendres » 
    par Luc Vincenti, maître de conférences (Université Montpellier 3), chercheur associé (Université de Paris-Sorbonne)
  • 11h20 débat
  • 12h00-14h00 Pause déjeuner

14h00 – 17h30 Quatrième session 
Réception de Rousseau dans l’histoire 
Présidente : Josiane Boulad-Ayoub, philosophe (Université du Québec à Montréal)

  • 14h00 Ouverture de la séance
  • 14h10 « Rousseau ou la raison verte en philosophie ? » 
    par Jean-Luc Guichet, philosophe (IUFM de Beauvais, Université de Picardie Jules Verne), GEMR
  • 14h30 « Les hippies » 
    par Tanguy L’Aminot, chargé de recherches au CNRS, directeur de l’Équipe Rousseau (Université de Paris-Sorbonne)
  • 14h50 débat
  • 15h20 pause
  • 15h30 « Simone Weil : l’interprétation platonicienne du contrat social » 
    par Guglielmo Forni Rosa (Fédération internationale J-J. Rousseau)
  • 15h50 « Bonaparte et Rousseau » 
    par Antoine Casanova, historien, directeur de la revue La Pensée
  • 16h10 débat
  • 17h00 Clôture du colloque : Antoine Casanova

Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr