Les enjeux ruraux et agricoles au Maghreb

Séance du mercredi 24 octobre 2007 :

« Les Enjeux ruraux et agricoles au Maghreb »

Introduction de Jean-Claude Mairal, animateur du séminaire,

Avec :

  • Hamid Aït Amara, économiste, enseignant chercheur à l’université d’Alger
  • Ahmed Belhamd, chercheur au Centre d’Etudes et de Recherches Aziz Belal, Maroc

Présentation de la séance :

Tout comme en Afrique subsaharienne, les paysans et les ruraux du Nord du continent appartiennent dans leur majorité aux catégories sociales les plus défavorisées. Ils ont développé une agriculture de type familiale peu productive mais adaptée à l’environnement.

Si des similitudes existent avec le reste du continent, la problématique rurale et agraire se pose dans des conditions différentes au Maghreb du fait d’une insertion plus rapide dans la mondialisation et de la proximité des marchés européens, qui exercent une puissante attraction pour l’écoulement des marchandises (produits maraîchers), mais aussi pour la main d’œuvre (culture sous serre en Espagne). Si actuellement, les partenaires se diversifient (accord d’accès au marché entre le Maroc et les Etats-Unis, intérêt croissant du Brésil), le partenariat euro-méditerranéen a été et reste décisif dans la mise en œuvre au Maghreb des politiques de libéralisation économique et commerciale.

De nouvelles exigences et de nouveaux défis accompagnent ces évolutions. Il faut, dans un contexte également marqué par une transition démographique tardive, garantir un revenu décent aux ruraux, faire face à une pénurie croissante des ressources en eau, et renforcer les institutions dans la gestion des infrastructures. On peut également s’interroger sur le rôle joué par les coopératives et les associations dans l’organisation des filières et dans la mise en place de services sociaux sur les territoires ruraux. Celles-ci constituent une force de négociation grandissante face aux marchés et aux pouvoirs publics.

au cours de cette séance nous proposions d’étudier le cas de deux pays où le secteur agricole, s’il n’est plus la première source de revenu, demeure essentiel pour les économies nationales et les populations : le Maroc et l’Algérie.


Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr