Les 100 premiers jours du président Barack Obama : le verre à moitié plein ou à moitié vide ?

Rencontre avec Mark Kesselman, professeur de sciences politiques à l’université Columbia de New York (Etats-Unis), et membre du Conseil scientifique de la fondation, animée par Daniel Cirera, secrétaire du Conseil scientifique de la fondation.


 

Elu sur des préoccupations économiques et sociales, dans le contexte d’une crise mondiale qui touche de plein fouet les Etats-Unis, Barack Obama a ouvert rapidement les principaux chantiers de sa présidence, en même temps qu’il faisait adopter par le congrès un plan de d’assainissement bancaire de près de 1 000 milliards de dollars et un plan de relance de 787 milliards de dollars.

Après bientôt 4 mois d’exercice du pouvoir marqué par une certaine réactivité et une volonté politique forte de mener de front les quatre priorités qu’il s’est fixées – réforme de la sécurité sociale, éducation, réhabilitation des infrastructures, énergies renouvelables -, le 44ème président des Etats-Unis jouit toujours d’un immense soutien dans l’opinion.

Mais l’euphorie de la victoire peut retomber à mesure que les chiffres du chômage augmentent – près de 10% de la population totale, soit 30 millions de personnes. Des interrogations émergent sur le contenu de la réforme de l’assurance maladie comme sur la politique des « Green jobs », et sur les moyens de les financer. Alors que les plans anticrise souffrent de la critique, le budget espéré sera-t-il voté par le congrès ?

Par ailleurs, le président B. Obama et ses équipes ont l’ambition de reconstruire la crédibilité internationale des Etats-Unis à travers une nouvelle stratégie : effacer les stigmates de l’ère Bush, s’ouvrir aux pays anciennement diabolisés comme le Venezuela, l’Iran et Cuba, relancer le processus de paix au Proche-Orient, et prioriser le dialogue avec la Chine.

Mark Kesselman, professeur émérite de science politique à l’université Columbia de New York, nous apportera ses éclairages sur les changements en cours.

Mark Kesselman était déjà intervenu avant les élections américaines : voir le compte-rendu, et la vidéo

Derniers ouvrages parus :

  • European Politics In Transition 6th Edition, avec Joel Krieger, Christopher S. Allen et Stephen M. Hellman (Houghton Mifflin Company, 2008) ;
  • Introduction To Comparative Politics : Political Challenges and Changing Agendas, avec Joel Krieger, William A. Joseph et Ervand Abrahamian (Houghton Mifflin Company, 2006) ;
  • The European Union Constitution : "Non" for Now—or Forever ?, avec Joel Krieger (Houghton Mifflin Company, 2005) ;
  • The Politics of Globalization : A Reader (Houghton Mifflin Company, 2006) ;
  • The Politics of Power : A Critical Introduction to American Government, avec Ira Katznelson et Alan Draper (Houghton Mifflin Company, 2005).

Fondation Gabriel Péri - Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin - France / T +33 (0)1 41 83 88 50 - F +33 (0)1 41 83 88 59 - e-mail : fondation@gabrielperi.fr